Guide d’écoresponsabilité

Ecoresponsibility Guide
COMMENT MIEUX CONSOMMER EN 21 JOURS

Pourquoi un guide?

L’élaboration de ce guide est un prolongement de la mission environnementale que s’est donnée Solios lors de sa création, qui s’inscrit dans le fait que personne ne devrait tout sacrifier pour rendre le monde de demain meilleur. Nous sommes plutôt d’avis que les grands changements prennent racine dans les petites décisions du quotidien, celles qui ne compromettent pas les habitudes et les modes de vie.
Type caption (optional)

L’objectif du guide

L’objectif de ce guide est fort simple ; outiller notre communauté à faire un pas de plus vers un mode de vie plus écoresponsable, sans toutefois tomber dans les extrêmes. En d’autres termes, ce guide vous aiguillera à faire des choix plus éclairés au quotidien, sans pour autant chambouler vos habitudes de vie, toujours en ayant pour cible de faire une différence afin d’assurer un futur meilleur et surtout, plus durable.

Un guide évolutif

Ce guide se veut sans prétention ; loin d’être parfait, mais parfaitement évolutif. En effet, ce dernier sera bonifié au fil du temps, selon les mouvements de société et l’évolution des solutions durables qui s’offrent à nous. Vos recommandations, suggestions et modifications sont donc les bienvenues afin de faire de ce guide, la meilleure version de lui-même et surtout, un guide correspondant à vos besoins.
Sur ce, bonne lecture !
Nota bene : Certaines des suggestions proposées dans ce guide supposent l’achat de produits plus durables. Toutefois, le but ici n’est pas de consommer davantage, mais plutôt de penser de manière plus réfléchie lorsque vous êtes en processus d’achat. C’est pourquoi nous vous suggérons de terminer ou d’étirer le plus longtemps possible la durée de vie d’un objet que vous possédez déjà à la maison, avant d’aller le remplacer en magasin par des options plus écologiques.

Semaine 1 : Les actions reliées aux habitudes de vie

Thème de la première semaine : les actions reliées aux habitudes de vie

1. Portez une attention particulière à vos sacs réutilisables et tentez de les amener partout où vous aller;

Type caption (optional)

Comme vous le savez sans doute déjà, utiliser des sacs en plastique à usage unique pour vos courses pollue considérablement. La solution la plus populaire est de se procurer des sacs réutilisables. Or, il faut toutefois faire attention ; la plupart de ces sacs sont aussi constitués en totalité ou en partie de plastique. Selon certaines recherches, ces sacs peuvent avoir un impact aussi grand que de 100 à 2000 sacs jetables. Ceci étant dit, il faut apprendre à les utiliser consciencieusement. Voici une liste de quelques trucs :
  1. Au lieu d’acheter de nouveaux sacs réutilisables, réutilisez ceux que vous avez déjà, ou utilisez ceux fournis lors d’achats de linge ou de livres.
  2. Ne limitez pas leur utilisation à l’épicerie seulement. Apportez ces sacs pendant votre magasinage ou vos commissions. La pollution d’un sac à usage unique sera la même, autant pour de la laitue que pour un soulier.
  3. Une fois que vous vous procurez des sacs réutilisables, ne retournez plus jamais aux sacs jetables. Si prendre 10 différents sacs jetables est polluant, prendre 8 fois un sac réutilisable et 2 fois des sacs jetables l’est encore plus.
  4. Optez pour des sacs en matières organiques non-plastifiées. Plusieurs options existent sur le marché : chanvre, coton organique, matières recyclées. Et pourquoi pas un sac à dos!

2. Utilisez une bouteille d’eau réutilisable plutôt qu’une en plastique;

C’est connu, l’usage de bouteilles d’eau en plastique contribue en grande proportion à la pollution sur notre planète. Selon un rapport du Guardian, moins de la moitié des 480 milliards de bouteilles de plastique achetées en 2016 ont été recyclées. Chiffre alarmant n’est-ce pas? Il est facile de faire sa part en se procurant une bouteille d’eau réutilisable. Portez une attention particulière lors du choix de votre bouteille ; veillez à ce qu’elle :
  • ne contienne aucun PBA (un perturbateur endocrinien) ou produits chimiques;
  • soit d’un format facile à transporter;
  • soit isotherme;
  • soit étanche;
  • résiste aux chocs;
  • ai une empreinte aussi légère que possible sur notre environnement (procédés de fabrication et possibilité d’être recyclée en fin de vie).

3. Traînez toujours avec vous des ustensiles;

Avec nos vies actives, il peut arriver très souvent que nous ayons à prendre un repas sur le pouce. Si ce repas est pour emporter, vous aurez nécessairement besoin d’ustensiles. Seulement aux États-Unis, plus de 40 milliards d’ustensiles en plastique sont utilisés chaque année. Le simple fait de réduire votre consommation à un facteur nul aura un très grand impact. Pour vous aider, vous pouvez utiliser vos ustensiles de la maison, ou encore choisir des solutions plus écolo comme les ensembles en bambou organique.

4. Partez avec votre breuvage chaque matin dans votre tasse réutilisable;

Huskee Cup, my favorite new coffee cup. This takeaway cup is made from organic coffee husks and is a great replacement for those single use takeaway cups.
Photographer: Daniel Norris | Source: Unsplash
C’est bien connu, les verres à café à usage unique polluent énormément. Pourtant, il existe des centaines d’options de verres réutilisables. Plus souvent qu’autrement, nous oublions d’utiliser ce type de verre, car nous ne l’avons pas à portée de main au moment où nous en avons le plus besoin. Le truc pour remédier à cette situation? Partez de la maison chaque matin avec votre breuvage dans un verre réutilisable. En consommant votre premier breuvage de la journée dans ce type de verre, vous vous assurez de toujours l’avoir avec vous et serez toujours prêts pour une escapade au petit café du coin.

5. Cuisinez une nouvelle recette sans viande;

Avec la diversification du panier d’épicerie, il est désormais plus facile que jamais de trouver des alternatives végétales aux protéines animales. Tofu, seitan, tempeh, légumineuses, noix et grains ne sont que quelques exemples pouvant remplacer la portion de viande de votre repas. Selon une étude du magazine scientifique Nature présentée dans le journal Le Devoir, la production de produits d’origine animale est responsable à elle seule de 72 à 78% de toutes les émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole mondial. À la lumière de ces chiffres, il est plus que nécessaire d’adapter sa routine de repas à cette réalité. Nul besoin de mentionner que le Web regorge d’idées de recettes végétariennes ou végétaliennes. Il ne reste plus qu’à choisir celle qui vous laissera tenter!

6. Donnez-vous un défi d’effectuer une marche de plus pour vos déplacements (si c’est possible);

Type caption (optional)

L’utilisation d’une voiture pour un déplacement de moins de 2 kilomètres est un luxe étroitement lié à une habitude de vie. Tentez d’identifier un endroit supplémentaire que vous visitez souvent (dépanneur, épicerie, amis ou famille), qui se trouve à plus ou moins 2 kilomètres de votre domicile ou de votre bureau et cette fois-ci, effectuez le trajet en marchant. Vous constaterez rapidement que votre rayon géographique de marche deviendra beaucoup plus grand ! Pour apprécier encore plus ce moment, sélectionnez un balado sur un sujet qui vous intéresse, voire vous passionne. Il s’agit d’une façon agréable de contribuer à votre bien-être et à celui de l’environnement tout en s’instruisant.

7. Baissez votre thermostat de 1 ou 2 degrés;

Comment aider la planète tout en restant assis sur votre divan? Facile! Il suffit d’abaisser vos thermostats de 1 à 2 degrés. La production d’énergie, peu importe sa nature, cause des émissions de gaz à effet de serre selon différents niveaux d’importance. Cela signifie que chaque fois que vous utilisez de l'électricité pour chauffer ou climatiser votre demeure, vous faites indirectement entrer des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. En régulant à la baisse vos thermostats, vous aiderez ainsi à diminuer la pollution atmosphérique. Et puis, si vous avez froid, vous avez toujours l’option de rajouter une couche de vêtement !

8. Faites sécher votre brassée de vêtements sur un support de séchage plutôt que dans la sécheuse;

Saviez-vous que la sécheuse est le troisième électroménager le plus énergivore dans une maison, juste après le réfrigérateur et la laveuse? Il est bien rare d’avoir besoin d’un vêtement que l’on vient tout juste de laver. Le séchage à l’air libre de vos vêtements peut réduire l’empreinte carbone de votre ménage d’environ 2 400 litres par an. Bien que les vêtements mettent plus de temps à sécher, vous pouvez accrocher votre linge sur le support et vaquer à d’autres occupations, puis revenir le plier lorsque le moment sera opportun. En plus, le séchage à l’air libre permet de préserver les tissus de vos vêtements et de les garder plus longtemps !

9. Cuisinez un repas en utilisant seulement les restants de votre réfrigérateur ou de votre congélateur;

Il est facile d’accumuler des petits plats dans le congélateur et de mettre aux vidanges les aliments moins frais de votre frigo. Selon la Institute of Food Science and Technology, plus du tiers de tous les aliments produits dans le monde sont gaspillés, ce qui représente 1 trillion de dollars de nourriture non consommée. Si nous pouvons vous donner un truc pour éviter le gaspillage alimentaire, c’est de prendre l’habitude de faire l’inventaire de votre congélateur et de votre réfrigérateur avant d’aller à l’épicerie, afin de prévoir les repas et votre liste de commissions en conséquence de ce que vous avez déjà à la maison. De cette façon, vous mettez sur pied un processus efficient de gestion des aliments qui vous permettra d’éviter des pertes alimentaires et de faire des gains dans votre portefeuille.

10. Utilisez ce qu’il y a déjà dans votre garde-robe;

Type caption (optional)

Il est facile de se créer des besoins lorsque nous faisons une séance de magasinage en ligne. Mais ceux-ci sont-ils toujours réellement essentiels? La plupart du temps la réponse est non. Avant d’acheter, utilisez au mieux ce qui se trouve actuellement dans votre garde-robe. Il y a peut-être certains morceaux dont vous aviez oublié l’existence!
Toutefois, si votre besoin est réel et s’avère essentiel, prenez le temps de regarder si le morceau de vêtement est durable. Cherchez des matières organiques ou recyclées et voyez si la marque a reçu des certifications internationales. La certification B Corporation est l’une des plus respectée et crédible vu ses exigences élevées en termes de critères d’adhésion.
Voici quelques exemples d’entreprises qui confectionnent durablement leurs vêtements :

11. Recyclez vos appareils électroniques et vos batteries;

C’est bien souvent l’une des tâches que l’on repousse à plus tard. Toutefois, il est nécessaire de disposer ces appareils et batteries aux endroits appropriés pour les recycler de manière sécuritaire, sûre et écologique.
Téléviseur, ordinateur, console de jeux vidéo, imprimante, télécopieur, téléphone, etc., sont tous des éléments qui devraient être recyclés de manière responsable. Il suffit de faire une recherche de quelques minutes pour trouver des organismes de votre localité qui offrent des programmes pour le recyclage de ces objets.
Psst… Solios souhaite également contribuer au recyclage d’items non conventionnels. C’est pourquoi nous lancerons très prochainement un programme de recyclage de… Vous le découvrirez dans les prochaines semaines!

12. Commencez à utiliser des moteurs de recherche respectueux de l’environnement;

Soyons francs, aucune journée ne passe sans que l’on ai utilisé l’aide de Google. Que ce soit pour une question, une recette ou un élément d’actualité, il est devenu un automatisme de se tourner vers ce moteur de recherche pour trouver des réponses. Puisqu’il s’agit déjà d’une habitude, pourquoi ne pas rendre ce geste plus écologique en faisant affaires avec des moteurs de recherche plus respectueux de l’environnement.
  1. Ecosia est un moteur de recherche qui utilise des énergies renouvelables pour alimenter les recherches. Les profits recueillis servent à planter des arbres.
  2. Lilo permet aux utilisateurs de choisir la cause pour laquelle ils veulent donner et ce sont les profits provenant de la publicité qui sont alors distribués à ces causes. L'entreprise ne collecte ni ne revend les données personnelles de ses utilisateurs.
  3. Givewater utilise les revenus générés par les clics des utilisateurs sur les annonces de recherches payantes pour fournir de meilleures installations d'eau et d'assainissement aux personnes dans le besoin habitant dans les pays en développement.

Semaine 2 : Rendre sa cuisine et sa salle de bain plus durable

Thème de la deuxième semaine : actions durables pour la cuisine et la salle de bain

1.Utilisez des pailles réutilisables;

Glass Straw 4
Photographer: Giorgio Trovato | Source: Unsplash
L’utilisation de pailles revêt davantage le rôle d’habitude de consommation plutôt que d'indispensable à nos vies. Selon le National Geographic, chaque jour, les Américains utilisent près de 500 millions de pailles jetables. Nul besoin de mentionner que ces petits déchets de plastique se retrouvent trop souvent dans l’environnement et pas assez dans les poubelles de recyclage.
Il existe plusieurs alternatives aux pailles de plastique : métal, bambou, verre, silicone, etc. L’entreprise montréalaise Stram a d’ailleurs plusieurs ensemble de pailles pour tous les goûts et les besoins. Un petit conseil ; traînez un paille dans votre voiture, votre sac et à votre bureau. De cette façon, vous ne serez jamais mal pris en cas d’offre d’un breuvage à l’improviste.
Sinon, il peut être pertinent de se rappeler que l’utilité d’une paille à boire est superflue. Vous avez donc toujours l’option de prendre votre breuvage sans paille.

2. Remplacez les essuies-tout par des guenilles ou autres alternatives;

Les essuies-tout sont très attirants pour leur côté pratico-pratique, mais moins pour leur côté non écologique. Bien malgré nous, leur utilisation est ancrée dans nos moeurs depuis des décennies. Et il faut le dire, l’industrie des pâtes et papier en général consomme plus d'eau que toute autre industrie sur Terre. Il vaut la peine de donner la chance à d’autres options de faire leur preuve. L’utilisation de chiffon ou guenille peut facilement remplacer l’usage d’un essuie-tout. Vous pouvez même faire les vôtres, en découpant de vieux chandails ou de vieilles serviettes pour en faire un format de comptoir.
Sinon, des essuies-tout réutilisables sont désormais disponibles sur le marché. Fabriqués à Beloeil, les essuies-tout Kliin ont tout pour plaire ; design attachant s’harmonisant à tous les décors, polyvalence quant au type d’usage, excellente capacité d’absorption, compostable et se nettoient à la machine jusqu’à 300 fois. On serait fou de s’en passer!

3. Remplacer tous les contenants à usage unique par des contenants réutilisables pour vos repas, restants, soupes, etc.

Avant même de penser à acheter de nouveaux contenants réutilisables, regardez ce que vous avez déjà à la maison.
Idée 1 : Si vous êtes en transition, vous avez probablement toujours des sacs de type Ziploc (ou autres marques) à la maison. Avant de passer à un contenant plus écolo, réutilisez ces sacs plusieurs fois jusqu’à ce qu’ils atteignent la fin de leur cycle de vie ! Ils sont faits de plastique, un matériau incroyablement résistant (c’est un peu ça le problème!) Après chaque utilisation, lavez vos sacs en vue de les réutiliser encore et encore. Si quelqu’un est fier de vous dire qu’il est plus écoresponsable que vous avec leur nouveau sac écologique, vous pourrez rétorquer en affirmant que rien n’est plus écoresponsable que de moins consommer !
Idée 2 : Nous vous encourageons de commander pour emporter dans des restaurants qui acceptent vos plats réutilisables. Si toutefois vous ou des amis commandez en livraison et recevez des contenants de restaurant, n’hésitez pas à les laver pour les réutiliser. Rien n’est plus écoresponsable que d’utiliser les contenants que d’autres personnes mettent à la poubelle ou au recyclage pour remplacer vos contenants à usage unique.
Idée 3 : Si vous n’avez pas de contenants réutilisables et n’avez personne dans votre entourage qui puisse vous en fournir, vous pouvez alors opter pour les multiples options écoresponsables disponibles sur le marché. Pour des sacs à collation (ou autres usages!) fait au Québec, La Fabrik Éco offre un large éventail de dimensions qui saura répondre à vos besoins.

4. Consommer plus de fruits et légumes, plus intelligemment;

Type caption (optional)

Une bonne façon d’être plus écoresponsable est de consommer plus de fruits et légumes, et moins de viande. Cela dit, tous les fruits et légumes ne s’égalent pas en termes d’empreinte environnementale. Plusieurs éléments sont à considérer lors de l’achat de ces aliments. Voici une brève liste de critères à regarder pour mieux consommer :
  1. Préférez toujours le local. Un légume qui a fait le tour de la Terre aura une bien plus grande empreinte environnementale que celui cultivé dans votre région. De plus, gardez un œil ouvert sur les projets de serres urbaines dans votre ville.
  2. Lorsque vous avez le choix et que votre budget le permet, choisissez des aliments biologiques. Cela signifie qu’ils respectent un protocole précis d’agriculture meilleur pour l’environnement.
  3. Prenez l’option sans emballage lorsque possible. Il n’est pas rare de voir de grandes quantités de plastique inutile utilisées pour emballer les aliments.
  4. Apportez vos sacs à fruits et légumes et ceux réutilisables pour ranger vos aliments .
  5. Soyez créatif ! Mettez sur pied un jardin à la maison pour les aliments venant dans des contenants de plastique comme les tomates cerises. Un seul plant sera amplement suffisant pour vos besoins familiaux. Puis, si comme nous au Canada, l’hiver peut causer problème, plusieurs solutions existent pour faire de petits jardins intérieurs.

5. Couper et congeler les fruits et légumes moins frais;

Cela fait déjà plusieurs jours que vous avez acheté des fruits et légumes et ils commencent à avoir la « bette » flétrie ? Leur allure moche n’est pas une raison valable pour s’en débarrasser et les mettre à la poubelle. En effet, les fruits et légumes moins frais regorgent tout de même de vitamines et minéraux. Une fois coupés et congelés, donnez leur une deuxième vie en les utilisant en soupes, potages ou smoothies. Personne ne pourra deviner qu’il s’agissait d’aliments moins « sexy ». Cette bonne pratique permet d’éviter de contribuer au phénomène de gaspillage alimentaire.

6. Remplacer vos éponges à vaisselle pour une version plus écoresponsable;

Les éponges que vous avez actuellement à la maison sont faites de plastique non-recyclable. Il existe plusieurs alternatives autant efficaces, mais surtout, plus écolo.
  1. Découper un vieux vêtement que vous ne portez plus afin de laver votre vaisselle.
  2. Utiliser une éponge composée de silicone. Bien que le silicone soit un polymère, il est souvent beaucoup plus écologique que le plastique. Provenant d’une molécule différente du plastique, le polymère évite les produits pétroliers, est conçu sans solvant ou sous-produit chimique, est recyclable et incroyablement durable !
  3. Utiliser une éponge à base de noix. Il s’agit d’une solution tout aussi efficace que les éponges traditionnelles, mais meilleur pour l'environnement, vous l’aurez deviné !
La compagnie québécoise The Unscented company offre une large variété de produits ménagers naturels pour le nettoyage de la maison, dont les éponges faites à base de noix. En plus, l’entreprise est certifiée B Corp, tout comme nous !

7. Faites la transition vers une brosse à dent en bambou;

Photographer: The Humble Co. | Source: Unsplash
Comme les brosses à dent en plastique, plusieurs sortes de brosses à dent en bambou existent. Il vaut la peine de se renseigner avant d’acheter. Nous vous suggérons de prendre soin de vérifier les informations suivantes pour bien choisir votre brosse :
  • La provenance du bambou utilisé pour le manche.
  • Le type de poils utilisé. Certains poils sont faits à partir de poils animaux, un sous-produit de l’industrie de la viande. D’autres sont plutôt faits à partir de nylon de plusieurs types, donc de différents polymères.
  • L’aspect amovible de la tête de la brosse à dent. Certaines brosses à dent offrent l’option d’enlever la tête avec les poils afin de composter le manche.
  • La douceur des poils. Si vous préférez des poils ultra doux pour vos gencives, assurez-vous de retrouver ces mêmes poils sur votre nouvelle brosse à dent de bambou.
Puis finalement, laissez-vous la chance d’aimer votre nouvelle brosse à dent. Comme plusieurs choses dans la vie, il faut un moment d’adaptation.

8. Nettoyez-vous avec des barres de savon plutôt qu’avec du gel douche en bouteille;

Vous vous êtes sûrement déjà demandé quel était le meilleur choix entre la barre de savon ou le gel douche et c’est finalement le prix qui vous a fait trancher. Sur le plan environnemental, la barre de savon a une certaine longueur d’avance. Il faut jusqu'à cinq fois moins d'énergie pour produire un savon solide qu’un savon liquide. En règle générale, vous pouvez vous procurez des barres de savon en vrac ou encore dans des emballages de carton recyclable (évitez les pains de savon Dove, car l’emballage est constitué de carton plastifié.) Également, la bouteille de gel douche est naturellement plus lourde qu’un savon, en raison de la teneur accrue en eau. Cela signifie qu’elle est également plus difficile à déplacer et qu’elle utilise donc plus d’énergie pour le transport. Opter pour un pain de savon vous permet de réduire vos déchets de plastique.
Pour un choix plus écolo, nous vous suggérons de regarder la liste d’ingrédients du savon solide afin d’éviter les composantes suivantes :
  • Huile de palme;
  • Détergent;
  • Graisse animale;
  • Additifs (EDTA, BHT, PEG, etc.)

9. Utilisez des produits ménagers en vrac;

Le vrac semble bel et bien être là pour rester. Tellement, qu’il est désormais facile de trouver des produits ménagers en vrac dans de nombreux magasins. L’attrait principal du vrac est au niveau de l’empreinte écologique, car moins d’emballage est synonyme de moins de déchets. Nul besoin d’acheter de nouveaux contenants, vous n’avez qu’à réutiliser vos bouteilles existantes pour le remplissage. À titre d’exemple, acheter deux litres de savon à lessive en vrac, équivaut à éliminer la production de plus de 4 bouteilles de plastique. Le vrac est aussi plus avantageux pour le portefeuille, car vous achetez de grandes quantités à la fois, ce qui vous permet de faire des économies.
De plus, la plupart des produits offerts en vrac sont naturels. Nous n’avons qu’à penser à l’entreprise Attitude, qui offre un éventail impressionnant de recharge de nettoyants naturels de toutes sortes.
Gardez en tête qu’il ne s’agit pas de tout changer du jour au lendemain. Allez-y un produit à la fois. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, vous aurez fait la transition vers le vrac.

10. Prenez des douches plus courtes;

Une des façons les plus simples de faire sa part pour l’environnement est de réduire le temps de douchage. En ayant conscience que seulement 0,007% de l’eau sur Terre est potable et que le ⅕ de celle-ci est utilisé pour se doucher, ça ne demande pas trop d’effort de diminuer la durée de sa douche. Une douche moyenne utilise environ 5 gallons d’eau. Le simple fait de réduire de 2 minutes votre douche permet d’économiser 10 gallons de cette précieuse ressource naturelle. En plus, en économisant l’eau, vous économisez aussi de l’argent et du temps!
Un truc pour vous aider à réduire l’utilisation d’eau est de fermer la champlure lorsque vous vous savonnez.

Semaine 3 : Éducation et actions communautaires

Thème de la dernière semaine : actions éducatives et communautaires

1. Regardez un documentaire/docu série dans la thématique de la durabilité;

Photographer: Kelly Sikkema | Source: Unsplash
Troquez le classique film du samedi soir pour un documentaire à la fois éducatif et intéressant. Une bonne façon de s’éduquer sur le sujet de la durabilité et de s’y conscientiser est en effet de regarder des documentaires ou des séries sur le sujet.
Nous vous suggérons quelques titres de documentaires et docu série que nous trouvons pertinents :
  • Before the flood de Fisher Stevens ;
  • The true cost of fast fashion d’Andrew Morgan ;
  • Rotten de Netflix ;
  • Minimalism de Matt d’Avella
  • Etc.
Vous pourrez ensuite partager vos découvertes et vos connaissances avec votre entourage et tenter de les amener à se conscientiser face aux enjeux environnementaux.

2. Inscrivez-vous à une infolettre éducative;

Il est évident qu’il est plus facile de s’éduquer lorsque l'information vient à nous, sans que nous ayons à faire de recherche. Une façon simple de recevoir de l’information véridique sur divers enjeux est de s’abonner aux infolettres d’organisme, d’entreprises ou de blogues dont le domaine dans lequel ils œuvrent vous intéresse. Une fois abonné, vous recevrez sans même le demander du contenu correspondant à vos intérêts.
Par exemple, le blogue de Bill Gates, Gate notes, aborde plusieurs sujets, entre autres, les changements climatiques et les développements sur l'énergie verte.

3. Écoutez une baladodiffusion engageante;

A teenager using his phone
Photographer: Muhammadtaha Ibrahim Ma'aji | Source: Unsplash
Vous marchez pour aller à l’épicerie ? Vous prenez l’auto pour vous rendre au travail ? Vous allez courir ? Tous ces moments sont opportun pour écouter une baladodiffusion à la fois divertissante et instructive sur des sujets qui vous animent ou qui vous sont encore inconnus.
Voici une brève liste de balado sur la durabilité :
  • How to save a planet;
  • Green dreamer;
  • Sustainable mind;
  • Etc.
Et puis en plus, l’écoute de balado occupe l’esprit, ce qui fait passer le temps plus rapidement!

4. Donnez vos vêtements et articles de maison que vous ne voulez plus à des organismes ou des gens dans le besoin;

Plutôt que de vous débarrasser de vos vêtements et articles de maison de quelconque façon, pensez au fait que ces derniers pourraient faire plus d’un heureux. Commencez par sonder votre entourage, voir s’il n’y a pas des gens dans une situation précaire qui auraient besoin de ce dont vous souhaitez vous débarrasser. Puis ensuite, ratisser plus large et identifiez des organismes dans votre ville qui ont besoin de ce genre de don. Les organismes sont toujours très heureux de recueillir vos dons, surtout ceux venant en aide aux personnes itinérantes ou dans le besoin.
Vous remarquerez qu’après avoir fait don de vos choses à des gens en ayant réellement besoin, vous ressentirez un sentiment de fierté et d’accomplissement face à votre geste. En partageant votre expérience à votre famille et vos amis, vous pourrez les encourager à faire de même. Vous agirez désormais à titre d’exemple à suivre!

5. Faites du bénévolat auprès d’un organisme environnemental à but non lucratif;

Type caption (optional)


Prenez 2 minutes pour taper « Bénévolat organisme environnemental » dans un moteur de recherche et vous découvrirez une panoplie de causes et d’organismes qui cherchent des bénévoles dans votre région.
On ne se fera pas de cachette, nous savons tous qu’il y a assez de temps dans une semaine pour accomplir une bonne action. Vous n’avez qu’à remplacer une ou deux heures de Netflix par du bénévolat au sein de votre communauté. Vous allez vite vous rendre compte que c’est beaucoup plus valorisant que de rester assis sur son divan. Profitez de cette activité pour demander à un ami ou un collègue de vous accompagner. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups!
Gardez en tête que faire du bénévolat, c’est venir en aide à une cause qui vous tient à cœur, c’est aussi redonner à la société, mais c’est surtout très valorisant pour l’estime.

6. Changer une habitude quotidienne pour le mieux;

En 2020, le 1 milliard d’adeptes mensuels d’Instagram ont passé une moyenne de 30 minutes chaque jour sur la plateforme. Soyons honnêtes, la très grande majorité de contenus que nous consommons est de nature assez futile. Bien souvent, notre consommation est dirigée par nos habitudes, pour passer le temps.
Chaque semaine, il pourrait être intéressant de cesser de suivre au moins 5 comptes qui n’apportent aucune valeur de plus à votre vie. Vous pourrez les remplacer par des comptes pertinents, éducatifs et qui vous font sentir bien. De cette façon, les mêmes 30 minutes par jour auront désormais une nature utile.
Pour trouver des comptes pertinents sur des sujets qui vous intéressent, il suffit de faire une recherche par mot-clé dans l’outil de recherche d’Instagram. Par exemple, en écrivant #zerowaste, #sustainablefashion, #DIY, #sustainableliving, vous tomberez sur des contenus de comptes qui abordent ces sujets. Vous pourrez alors vous abonner à ceux qui vous semblent pertinents.

7. Renseignez-vous sur un nouveau sujet;

Quelques minutes de lecture suffisent pour se faire une tête sur un sujet. Vous n’avez qu’à choisir des catégories de sujets qui vous intéressent et prendre un instant pour faire des recherches. Connaissez-vous la réelle différence entre la certification biologique et celle organique ? Qu’est-ce qui est plus écolo entre les sacs en tissu et ceux en papier ? Quels sont les enjeux environnementaux actuels aux Nations Unis ? Quel est le dernier projet environnemental d’un milliardaire philanthrope ? Vous verrez, non seulement le temps investi vous permettra de devenir une meilleure version de vous-même, mais en plus, vous ne perdrez plus jamais aux jeux de connaissances générales!

Au final, le meilleur conseil est celui de consommer moins!

Photographer: Hello I'm Nik | Source: Unsplash
Consommer de façon responsable est essentiel au bon développement de notre société et de notre planète. Regardez pour des matières recyclées ou organiques. Privilégier l’achat de produits locaux. Accordez une attention particulière à la durabilité du produit et à la fin de son cycle de vie.
Avant d’acheter, pensez bien à votre besoin ou votre envie. Si cet article n’est pas nécessaire à tout prix, demandez-vous à quel point vous le voulez et pendant combien de temps allez-vous l’utiliser. Si une envie de vous procurer un produit se fait sentir, attendez quelques jours afin de valider si le désir sera encore là après quelque temps. Peut-être que votre envie partira aussi vite qu’elle est arrivée. Vous aurez ainsi fait le geste de consommation le plus responsable, soit de non consommer.
Puis, si vous avez vraiment besoin du produit ou que vous savez que vous l’utiliserez, alors faites vos recherches. Vous pouvez entre autres regarder si le produit en question a des certifications, comme celle de B Corp, qui garantit un effort considérable de l’entreprise concernant l’éthique et l’empreinte environnementale.
Gardez en tête que rien n’est plus écoresponsable que de ne pas consommer!
FR